Zi Char review: Le Chasseur